La vie Communale

L'EGLISE 

Vouée à Saint Gilles, elle a été édifiée en pierre au XIIIème siècle, elle est constituée d'un coeur à chevet plat, ainsi que d'un transept et d'une nef lambrissée.

De gros contreforts soutiennent les murs gouttereaux de la nef. 
Le plan de l'église est complété par une tour-clocher accolée à la nef. Pour pénétrer dans l'église,  les fidèles passent sous cette tour-clocher.
 
L'église abrite une Piéta (terre cuite du XVIème siècle Cl.M.H.1978). Elle provient de l'abbaye d'Etival-en-Charnie d'oùelle a été transférée à la Révolution lors de la confiscation des biens de l'église par l'état..
La Vierge Marie soutient son Fils mort sur ses genoux. Elle est entourée d'un ange ailé et d'une moniale en prière, les mains jointes. Il s'agit probablement d'une moniale de l'abbaye d'Etival-en-Charnie.
 
Le retable du Maître hôtel (CI.M.H.1980) encastré dans le mur représente deux registres. Au prermier, se trouve une mise au tombeau. La peinture a sans doute été ajustée au cadre du tableau car les deux bandes de tissus ont été ajoutées pour l'agrandir. Elle est encadrée par les statues placées chacune dans une niche, Saint Joseph et Saint Eloi en évêque avec sa crosse.
Au second, Saint Gilles porte une barbe grise. Les deux registres sont rythmés par les pilastres.
 
La statue de Saint Gilles en terre cuite date du XVIIème siècle (CI.M.H.1980). Il est représenté en habit monastique avec son attribut, la biche, à proximité. Il fait l'objet d'une dévotion débordante des mères qui lui attribuent le pouvoir de protéger les enfants de la peur et de l'épilepsie.
 
LE CHÂTEAU
Il se situe dans le bourg,  rue du Château.  C'est aujourd'hui une propriétaire privée qui témoigne de l'activité de Chemiré à l'époque moyenâgeuse.
 
LE VIEUX LOGIS
Lieu dit de la Commune de Chemiré situé à l'entrée du village visible à partir de le D93 en arrivant sur le bourg après avoir traversé le Palais en venant de la D4.
Sur la maison d'habitation, on aperçoit un linteau en pierre daté du XVème ou XVI ème siècle. Doté d'un écusson, il orne la porte d'accès au logis.
Le bâtiment entouré d'une enceinte en pierre  laisse supposer qu'il s'agit d'un ancien fief qui contrôlait l’accès à Chemiré, au Palais et à la Forge. Il soumettait les passants au péage.
Ce logis est la première résidence seigneuriale de l'endroit, avant le Chateau de Chemiré.
 

La croix Saint Pierre

Près du cimetière se dresse la Croix St Pierre. Ce monument est constitué d'une base pyramidale, d'un fût en deux morceaux, d'une croix creusée d'une niche abritant une Vierge à l'Enfant. L'ensemble est composé de deux types de pierre ce qui indique qu'à l'origine, la croix se trouvait sur un autre socle.
 
LE FOUR A CHANVRE
Bâtiment en pierre de forme ronde couvert en tuiles plates de terre cuite - XIXème siècle.
Le chanvre est arraché pour obtenir des fils utilisés pour le tissage des toiles. Après le rouissage dans le ruisseau, les artisans pratiquent le séchage dans le four. Sa forme favorise la circulation de l'air chauffé par le foyer situé à sa base.
 
 
LA GARE
Aujourd'hui, c'est une propriété privée située sur la route D93 en direction de Loué.
Elle est construite au XIXème siècle sur le tracé de la ligne ferroviaire qui relie Sillé-le-Guillaume à Sablé-sur-Sarthe. Cette gare a fonctionné jusque dans les années 1950 essentiellement pour le transport de marchandises agroalimentaires comme les céréales. Mais, plus original, au début du XXème siècle, les oies élevées à Etival-en-Charnie par Marie Brossard partaient de cette gare pour rejoindre l'angleterre.
 
 
ARTICLE EN COURS DE REDACTION

Actualités